"Syndrome"

 Besoin d'un conseil personnalisé ? Nous sommes à votre écoute.
  • Liliwenn - Huile sur toile, 116X89cm, 2015
  • Liliwenn - Huile sur toile, 97X130cm, 2015
Type d'œuvre Œuvre originale unique
Année de réalisation 2015
Support Toile de lin montée sur châssis à clés
Médium et technique Huile sur toile
Dimensions totales Hauteur : 116 CM / Largeur : 89 CM / Épaisseur : 2.5 CM
Certificat d'authenticité Oui (joint à l'œuvre et signé manuscritement par l'artiste)
Authenticité Œuvre signée en bas à gauche et contresignée, titrée, datée au dos
Système d'accrochage Œuvre prête à accrocher : deux pitons reliés par un fil métallique
Poids 2.9kg
Livraison Chez vous sous 7 à 10 jours avec DHL
Conditionnement Conditionnement en caisse bois sécurisée sur mesure afin de garantir les meilleures conditions de conservation de l'œuvre au cours du transport
Assurance au cours du transport Oui, l'œuvre est entièrement assurée à sa valeur réelle au cours du transport

Née en 1976 à Brest (France), vit et travaille à Brest (France).
Mouvements : street art, illustration.
Type d’interventions : murs, illustrations sur papier, huile sur bois, techniques mixtes.




LES MUSES AUX NARRATIONS FANTASMÉES


Une recherche esthétique qui concerne l’âme humaine. C’est cette sensation pénétrante qui transparaît à travers les œuvres de Liliwenn. Choisissant un mode d’expression figuratif, son travail dévoile des sujets essentiellement féminins régnant sur un univers onirique composé d’allégories aux détails énigmatiques, disséminés comme des clés confiées au spectateur. 

Figures atemporelles, ses héroïnes se font parfois guerrières aux intentions dénuées de toute pensée belliqueuse. Malgré une fragilité perceptible, on aime les imaginer insoumises et authentiques prêtes à livrer tous les combats pour défendre leurs idéaux. La nudité omniprésente cristallise une iconographie de l’universel, témoin de la dimension primitive et instinctive, de cette vulnérabilité qui renvoie à l’essence de l’être. Parler de soi pour parler de tous, c’est de cette manière que l’artiste confie un peu d’elle-même dans ses œuvres, laissant le soin au spectateur d’y entrevoir sa propre image, dans une appropriation du sensible le renvoyant à ses expériences intimes. Ponctuant son monde d’éléments récurrents (fils, rouages, masques…), références à la condition des individus dans notre société contemporaine, elle ouvre les prémisses d’un débat sur la place de l’homme et les rôles qu’il est amené à endosser au cours de son existence. Une mise en tension des contrastes dans lesquels les personnages semblent à la fois sous contrainte et sous protection; la frontière entre sécurité et entrave se délite. Qu’en est-il de notre propre réalité ? 


++ la suite et bien plus encore en parcourant son portrait complet