Urbanity insight

Brice Maré - Né en 1986 à Paris (France), vit et travaille à Thorigny-sur-marne (France).
Type d'interventions : dessins, productions d'atelier sur bois et papier,
sculptures et travaux en volume, interventions in situ.

Brice Maré - Portrait

Ossatures futuristes

"Dans un dédale avant-gardiste à l’utopie structurelle, Brice Maré perturbe les dimensions. Les surfaces planes se convertissent en objets volumiques, à la faveur d’un angle de vue propice, d’un rayon lumineux qui viendrait révéler les assemblages de matières, laissant apparaître la complexité des édifices charpentés de papier, bâtis d’enchevêtrements crayonnés. Engagé dans une trajectoire transdisciplinaire, son trait défend l’alliance du dessin technique à la conceptualisation par le contexte d’implantation de l’œuvre. Prenant appui sur cette dualité à l’équilibre pertinent, il esquisse un langage personnel dont les composants se saisissent dans l’environnement architectural et urbanisé qui nous encadre. Si certains mettent en scène les mots, les signes, les allégories figuratives pour façonner un mode d’expression artistique, Brice Maré recueille, inventorie, classifie les formes pour construire un alphabet de conventions géométriques qui deviendront la matière première des structures à concevoir.



Grâce à un repérage avisé, il compile ornements ancestraux et figures mathématiques du quotidien, amassés au détour d’explorations urbaines, pour créer des trames normalisées, auxquelles il ajoute son empreinte artistique. Introduisant une dimension esthétique au cœur de la technique la plus sobre, il attire le dessin classé initialement industriel, vers une composition abstraite aux qualités picturales inattendues. Le spectateur se projette dans un univers à l’attrait paradoxal. La froideur rigoriste des masses architecturales se heurtent à l’intrigante attraction d’un inconnu structurel dont on ne saurait identifier l’échelle, ni circonscrire les contours. Noir, blanc, gris, les contrastes chromatiques se déclinent dans une neutralité assumée, renforçant la structure élémentaire, jouant avec les températures et nuances sobres. Une production sur papier qui rend justice à la précision du trait en tant que déterminant fondateur de l’œuvre. Le figuratif ne trouve sa place dans cet univers minimaliste, témoin d’une assimilation raisonnée de l’art conceptuel contemporain.



Exploitant une transversalité des médiums, l’artiste poursuit son effort par la matérialisation de ses “micro-architectures” à travers un travail de construction complémentaire et évolutif. Les plans de surface initiaux deviennent modélisations tridimensionnelles conçues en adéquation avec leur espace de création. La sculpture s’envisage nécessairement in situ. Son implantation importe autant que sa réalisation formelle car l’aboutissement de la démarche survient de la corrélation authentique entre ses deux paramètres. L’espace est exploité dans ses moindres ressources, esthétisant d’insoupçonnables potentialités. Un dallage terni, une barrière corrodée par le temps, un escalier défraîchi… Ce dialogue entre banalité et délabrement, transpose ces éléments en socle contextualisant, portant un éclairage jusque-là inexploré.



Artiste investi et engagé, Brice Maré vit sa pratique artistique comme on défend une cause. Longtemps sous-estimé par les instances de légitimation du monde de l’art, le dessin conquiert depuis plusieurs années déjà, une place de choix parmi les médiums privilégiés. Promu par une génération d’artistes ayant su s’affranchir des conventions et dépasser les acceptions figuratives classiques, ce médium populaire et exigeant, bénéficie d’un engouement fédérateur. Dans ce contexte favorable à la reconnaissance d’une pratique désormais décloisonnée, Brice Maré conduit pour la seconde fois, un projet éditorial collaboratif d’envergure à travers la publication de son ouvrage "Drawings 15". Paru en mai dernier, ce recueil d’œuvres marque l’aboutissement de deux années de recherches curatoriales, dans une volonté de témoigner du renouveau d’un genre ranimé. C’est dans cette veine décomplexée de la visée esthétique pure, qu’il trouve de nouvelles finalités, proches des orientations contemporaines. Une orientation propice au développement d’un discours implicite dans lequel les structures utopistes de l’artiste trouvent leur résonance, ouvrant un intervalle de réflexion sur un langage de la forme, une sémiologie de la construction."

© Urbanity - Urban fine art gallery

Brice Maré - Œuvre in situ | Urbanity - Urban fine art gallery

Brice Maré "Sans-titre 12", collage de multiples découpes de papier (exposition "Time and place" par Urbanity, Now Coworking Lyon)

Brice Maré - Installation in situ, Loire art Show

Brice Maré - Installation au Prieuré de Saint Loup (exposition Volume espace trait par le MUR)

Brice Maré "Élévation", installation adhésive in situ, Now coworking (Lyon, France)

Brice Maré, installation adhésive in situ, La Manufature 111 (Paris, France)

Brice Maré - Sculptures en bois

Brice Maré - Montage exposition, Espace Durand Dessert, Paris






Discussion

#Inspiration | Urbanity / Ton travail reflète une approche transversale à mi-chemin entre la culture urbaine et celle des beaux-arts, comment positionnes-tu ta démarche ? Peut-on rapprocher ton travail du courant graffuturiste ?

Brice Maré / "C’est peut-être dû à mon parcours d’études... J’ai démarré par les arts appliqués puis les beaux-arts. Je dirais que cette transversalité est complémentaire. De manière brève, l’une est plutôt technique et exécutive et l’autre, théorique et conceptuelle. Par rapport à ce courant, j’apprécie certains aspects graphiques mais je ne me définirais pas dans cette mouvance. Tout comme le graffiti, je ne me suis jamais considéré comme un graffeur même si j’ai beaucoup observé ce mouvement. Ce que je retiens c’est l’appropriation de l’espace. Marcher longuement pour repérer des murs, des supports, des matières… C’est à travers cette démarche que j’ai eu un déclic dans ma pratique et que pour moi tout a pris forme. Cette phase a été révélatrice."

Brice Maré - Installation in situ, Tour Gamma (Paris)

Qui sont les artistes qui t’ont particulièrement marqués et inspirés ? Quels artistes associerais-tu à ta démarche ?

"Krijn De Koning, André Bloc, Wojciech Gilewicz, Sol Lewitt."

Tu effectues de nombreuses recherches préalables avant d'entamer une création. Que contiennent tes carnets de croquis et quels sont les sujets récurrents de tes photographies d’environnement ?

"Le point de départ de mon travail est mes dessins. Pour faire court, je dessine des "micro-édifices" abstraits. J’ai établi un vocabulaire de formes géométriques que j’utilise comme modules et que j’assemble pour réaliser de nouvelles constructions. Les carnets sont comme une base de données. Je repère les dessins qui m’intéressent pour ensuite les développer et les décliner sur différents supports que ce soit en atelier ou à l’extérieur. Je prends également beaucoup de photos. J’archive plusieurs éléments présents dans la ville comme les trames industrielles, les revêtements des bâtiments jusqu’aux croix de pharmacies. Tout ce travail en parallèle permet d’alimenter ma pratique."

Brice Maré - Accrochage carnet de recherches plastiques | Urbanity

Dans quelle mesure ton parcours en école d’art a-t-il influencé tes productions actuelles ?

"L’école m’a permis de tester plusieurs mediums, de remettre en question mes réflexions et d’affiner mes recherches. C’est une plateforme de rencontres et d’échanges, c’est très enrichissant. L’école élargit également notre champ de vision. Il faut être très motivé car il y a également beaucoup de confrontations. Il faut perpétuellement défendre son travail..."

Brice Maré - Installation in situ, Loire art show

#processus |  Commences-tu toujours par réaliser une trame pour tes dessins ?

"En général oui. J’ai personnalisé plusieurs trames qui me servent de structures (dont la trame isométrique que j’utilise actuellement). La trame peut être plus élaborée selon le type de dessin et le matériau souhaité."

Brice Maré - Croquis préparatoire installation in situ

Certains dessins se déploient sur de très grands formats comme de vraies villes miniatures. l’une de tes pièces semble même se poursuivre à l’infini car tu as choisi comme support un rouleau de papier de plus de 3 mètres. comment sais-tu qu’une Œuvre est terminée ?

"À cette période je dessinais essentiellement dans des carnets. Chaque carnet découlait de ce que j’observais dans l’environnement (grille, carreaux, escalier...). J’ai eu le besoin de sortir de ce format et de continuer cet élan de création sur un seul et même support et non plus sur plusieurs. C’est comme si je mettais les pages de carnets bout à bout pour en former un seul et même dessin. Je me suis arrêté quand j’ai senti une évolution dans le dessin qui me permettait de basculer sur de nouvelles formes. Notamment sur celui-ci, je suis passé de formes rectangulaires à des formes pyramidales."

Brice Maré - Œuvre in situ (Tour Gamma, Paris) | Urbanity - Urban fine art gallery

Tu dis travailler à la manière d’un "architecte", tu fais référence à l’organisation de ton travail au moment de créer ou à l’œuvre en elle-même ?

"Je ne suis pas architecte, mais je pourrais me rapprocher de ce type de processus créatif, du dessin à la maquette, de la maquette à l’échelle grandeur nature... C’est à l’intérieur de ces étapes de production qu’on peut faire ces similitudes. Il y a également une approche scientifique dans le rapport expérimental. Tester et tenter en permanence de nouvelles choses comme dans un laboratoire. Je recherche quotidiennement de nouvelles formes, de nouveaux supports et de nouvelles interactions."

Brice Maré "Sans titre 8", œuvre originale, micro architectures en découpes de papier cartonné

#Œuvres | Ton travail prend plusieurs formes que ce soit le dessin, la sculpture, l’installation… Comment s’articulent tes Œuvres entre elles, quelles sont leurs similitudes ?

"Je décline une œuvre sur plusieurs supports pour varier les interactions avec l’espace, la matière et le medium. Régulièrement une œuvre en appelle une autre. C’est-à-dire qu’elle contient déjà les informations d’une prochaine œuvre (formes, dimensions, trames...). Les recherches entreprises permettent de découvrir de nouveaux processus, supports et déclenchent l’envie de travailler avec de nouveaux mediums. Je peux fonctionner par série en gardant plusieurs fois le même support."

Brice Maré - Lamelles de chant, installation in situ en adhésif au sol (Le Carreau du temple, Paris)

Tu travailles le plus souvent en noir et blanc, est-ce un moyen de mieux s’attacher à la structure même ?

"J’utilise essentiellement le noir et blanc mais aussi les nuances de gris. Il est vrai que je suis minimaliste dans la quantité des couleurs mais c’est pour être au plus proche de l’aspect formel de mes pièces. La plupart du temps je travaille en aplat pour suggérer la structure même de mes dessins. J’utilise souvent un rapport très binaire d’où la présence de seulement deux couleurs. Je dirais que la troisième couleur est la lumière. Elle permet aux œuvres de prendre du volume, "un passage de la 2D à la 3D"."

Brice Maré "Sans titre 7", œuvre originale, dessin sur papier

Tes œuvres agissent sur le spectateur par leur impact formel grâce à une grande maîtrise technique et plastique, et par le fait qu’elles peuvent modifier la perception de l’espace. Peut-on considérer que ta démarche propose une expérience sensorielle au spectateur, ce qui amènerait à rapprocher ton travail d’une approche conceptuelle ?

"J’essaye en permanence de créer une interaction entre l’œuvre et l’espace et par conséquent entre l’œuvre et le spectateur. Ce qui amènerait une approche conceptuelle, structurelle et esthétique. Elle peut être utilisée de façon directe ou indirecte. C’est surtout une volonté de changer la perception de l’espace."

Brice Maré - Installation in situ en volume, La Manufacture 111 (Paris), 2016

Peux-tu évoquer l’articulation entre recherche d’esthétisme et transmission d’un message dans le processus créatif de tes œuvres ?


"J’essaye au mieux d’avoir un rendu au plus proche de la perfection de l’ordre de l’industrie. Par rapport à mon propos il est logique qu’il n’y ait pas de défauts techniques dans mes réalisations. Je suis rarement satisfait de la qualité technique mais je tente de m’y approcher le plus possible. Plus l’œuvre sera nette, plus le message sera efficace. Le contexte est partie prenante de l’œuvre."


Brice Maré "Sans titre 10", collage de multiples découpes de papier cartonné en nuances de gris

#INSITU | Lorsque tu as travaillé pour le Palais Jacques Cœur à Bourges en 2012, comment es-tu parvenu à créer des interactions entre ton travail contemporain et un hôtel particulier de style gothique ? Quelle est la réaction du public vis-à-vis de tes installations ?

"Tout d’abord à cette période, je m’inspirais de l’Art Roman et par la suite j’ai pu en faire la visite. J‘ai remarqué que l’architecture de l’édifice faisait la transition de l’Art Roman à l’Art Gothique. C’est comme ça que j’ai pu évoluer graphiquement au niveau ornemental. Il était évident pour moi, compte tenu de mes recherches actuelles, qu’il fallait interagir avec cet espace. Je suis intervenu en cohérence avec les trames existantes (dallage, vitraux, carrelage...) J’ai essayé de synthétiser mes constructions pour être en dialogue avec l’espace au niveau architectural. La réaction avec le public s’est très bien passée. Ils ont ressenti une réelle connexion avec l’espace et n’ont pas perçus mes œuvres comme une perturbation de l’esprit du lieu."

Brice Maré - Sculpture (Palais Jacques Cœur, Bourges)

Brice Maré - Sculpture (Palais Jacques Cœur, Bourges)

Tu réalises régulièrement des installations pour des espaces publics, es-tu enclin à travailler également chez des particuliers ? Comment envisager la création d’une Œuvre destinée à l’espace public et accessible à tous, en comparaison avec une Œuvre acquise par un particulier pour un espace privé ?

"Que ce soit une commande institutionnelle, une intervention spontanée ou une demande chez un particulier, ma démarche reste la même, c’est simplement le lieu qui diffère. Il est vrai que chez l’habitant, l’espace peut être plus réduit mais ce n’est pas un inconvénient. J’aime le défi de s’adapter à toute situation, je cohabite avec l’espace, ce n’est pas une contrainte. Les œuvres sont créées spécialement pour le lieu."

Brice Maré "Élévation", œuvre in situ

#Projets | Tu as travaillé avec plusieurs artistes pour ton ouvrage “Drawing 13”, peux-tu nous dire comment tu as sélectionné les artistes et ce que représente ce projet pour toi ?

"Cela faisait un moment que je voulais travailler avec des artistes autour du dessin. L’idée était de rassembler des dessins de plusieurs artistes qui pouvaient interagir entres eux. J’ai fait beaucoup de rencontres et j’ai eu des échanges constructifs pour permettre de réaliser cet ouvrage. C’est une première pour moi. Au début j’envisageais de travailler avec quelques artistes avec qui j’ai des sensibilités graphiques et une approche du dessin commune. Puis le projet a pris de l’ampleur et j’ai voulu élargir la proposition de dessins et par conséquent des artistes. Pour moi c’est important de diffuser cette pratique, de donner un statut noble au dessin."

Brice Maré "Sans titre" dessin grand format

Tu prépares actuellement “Drawing 15” dans la continuité de ton premier ouvrage. Pourrais-tu déjà nous donner quelques informations sur ce projet ?

"Le premier était une nouvelle expérience. Pour le second, je cherche à aiguiser mon regard vis à vis du dessin et de l’édition. Que ce soit dans le choix des œuvres ou des liens entre elles. Actuellement la sélection est finie. 40 artistes seront présents pour cet ouvrage limité à 150 exemplaires. Il sortira courant de l’année 2015."

As-tu déjà réalisé des collaborations avec des artistes issus de l’art urbain qui développent des techniques distinctes des tiennes ? Est-ce une perspective à envisager ?

"Oui j’ai déjà réalisé des collaborations de ce type, ce sont de bons moments d’échanges. Je suis enthousiaste à l’idée de travailler avec d’autres artistes et toujours curieux de découvrir de nouveaux univers."

Expositions & projets


2017

"Loire art show" par Sacre bleu, installation in situ, Orléans (France).
"Surélévation", exposition personnelle et parution d'une estampe en gaufrage par Impression parisienne, Galerie Artligue, Paris (France).
"Gradation", installation in situ pour Second Square 10, Le carreau du temple, Paris (France).
"Volume-espace-trait", exposition collective, Le mur, Prieuré de Moret-sur-Loing (France).

2016

"Élévation", œuvre in situ, Now, Lyon (France).
"Time and place" par Urbanity - Urban fine art gallery, exposition personnelle et installation in situ, Now, Lyon (France).
"Vaste et véloce" par la Galerie Vaste et Véloce, exposition collective, Espace Durand-Dessert, Paris (France).
"ArtWork", exposiiton collective, La Manufacture 111, Paris (France).
"Lamelles de chant", installation in situ, Le Carreau du temple, Paris (France).
"Wall exhibition", fresque in situ, projet coordonné par le collectif Labolic, Le Nucleus, Ivry-sur-Seine (France).
"Prototypes", exposition personnelle et installations, Confluences, Paris (France).




2015

Résidence artistique et installation, Zarya, Institut Français / Alliance Française, Vladivostok (Russie).
Installation in situ, 59 Rivoli, Paris (France).
Installation in situ, La Manufacture 111, Paris (France).
Installation in situ, Festival Braises d'aujourd'hui, Confluences, Paris, (France).
"Double battants", Adhocraum, Bochum, (Allemagne).
"Drawing 15", Galerie Jed Voras, Paris, (France).

2014

"Enchanté Paris", Galerie Jed Voras, Paris, (France).
"Vu, déjà vu, pas vu", Le Chêne, Villejuif, (France).
"Hors saisons", Point Éphémère, Paris, (France).
"Open atelier #7", Festival Mofo, Mains d’œuvres, Saint-Ouen, (France).
"Structures", Château d’eau, Bourges, (France).

2013

"Brice Maré", exposition personnelle, Maison Bleue, Strasbourg, (France).
"Biennale internationale d’art non objectif", Pont de Claix/Sainte Marie d’Alloix, (France).
"La Zone", Tour Seegmuller, Strasbourg, (France).
"Installation", Palais des arts, Marseille, (France).

2012

"Dimensions", exposition personnelle, Palais Jacques Coeur, Bourges, (France).
"Luxe calme et volupté", Citadelle de Namur, (Belgique).
"Xxmass-murder", collaboration avec Rohan Graeffly, Artist Showcase, Namur, (Belgique).

2011

"Sculpture en l’île", dans le cadre des Balades en Yvelines, sur l’île Nancy, Andrésy, (France).
"Mémorable: 3 gestes pour résister", Atelier Grognard, Rueil-Malmaison, (France).
"Rendez-vous aux jardins", domaine nationale de Saint-Germain-en-Laye, (France).
"Sans Conservateur", espace Colod’Art, Strasbourg, (France).
"Mobilis II", Château de Rueil-Malmaison, (France).

2010

"Latwall", exposition personnelle, Rue de l’aimant, Strasbourg, (France). 
"L’ Attentart", Strasbourg, (France).
"Diversion", Rue des Franciscains, Mulhouse, (France).

2009

"Orient/Occident", SACIM de Versailles, Le Chesnay, (France).
"L’atelier Klodin’ Delor", Rueil-Malmaison, (France).
"Trois petits points…", Galerie d’art Trois petits points…, Rueil-Malmaison, (France).

2008

"Folie les mots 05", Festival, Faux-La-Montagne, (France).

2007

"Rue-Stick 01", Passage des Taillandiers, Paris, (France).

Démarche

"J’essaye au mieux d’avoir un rendu au plus proche de la perfection de l’ordre de l’industrie. Par rapport à mon propos il est logique qu’il n’y ait pas de défauts techniques dans mes réalisations. Je suis rarement satisfait de la qualité technique mais je tente de m’y approcher le plus possible. Plus l’œuvre sera nette, plus le message sera efficace. Le contexte est partie prenante de l’œuvre." Brice Maré

Brice Maré - Œuvre in situ, exposition "Time and place", Now coworking, Urbanity

"D’après ses dessins, représentant des "micro-architectures" évolutives sous forme de plans ou de volumes, Brice Maré met à l’échelle ses réalisations en fonction de l’espace et du support. Il se nourrit principalement d’ornements architecturaux (brique en pointe de diamant, renforts des cathédrales, arc en plein cintre...) et de signes urbains (croix de pharmacies, panneaux de signalisation...) présents dans les villes. C’est en suivant les trames existantes aussi bien sur papier (petits carreaux, grille isométrique...) ou dans l’espace réel (le carrelage, le parquet, les radiateurs, les escaliers...) qu’il inscrit ses architectures abstraites qui deviennent ainsi contextualisées." (Texte de présentation de l'artiste intitulé "Brice Maré 2013-2009").

Brice Maré "Sans titre 10", collage de découpes de papier, œuvre originale

  • Acquérir: 200 €

    Brice Maré - Collage sur papier noir avec encadrement entre deux verres, 42.7X32.7cm, 2014
    Vendue
    Acquérir
    200 €
  • Acquérir: 300 €

    Brice Maré - Collage sur papier noir avec encadrement entre deux verres, 32.7X42.7cm, 2015
    Vendue
    Acquérir
    300 €
  • Acquérir: 350 €

    Brice Maré - Collage sur papier noir avec encadrement entre deux verres, 32.7X42.7cm, 2016
    Vendue
    Acquérir
    350 €
  • Acquérir: 500 €

    Brice Maré - Collage sur papier noir avec encadrement entre deux verres, 32.7X42.7cm, 2016
    Vendue
    Acquérir
    500 €
  • Acquérir: 200 €

    Brice Maré - Collage sur papier noir avec encadrement entre deux verres, 42.7X32.7cm, 2014
    Vendue
    Acquérir
    200 €
  • Acquérir: 200 €

    Brice Maré - Collage sur papier noir avec encadrement entre deux verres, 42.7X32.7cm, 2014
    Vendue
    Acquérir
    200 €
  • Acquérir: 200 €

    Brice Maré - Collage sur papier noir avec encadrement entre deux verres, 42.7X32.7cm, 2014
    Vendue
    Acquérir
    200 €
  • Acquérir: 650 €

    Brice Maré - Dessin sur papier avec encadrement, 53X53cm, 2013
    Disponible
    650 €
  • Acquérir: 1 100 €

    Brice Maré - Dessin sur papier avec encadrement, 73X103cm, 2013
    Disponible
    1 100 €
  • Acquérir: 650 €

    Brice Maré - Dessin sur papier avec encadrement, 60X80cm, 2014
    Vendue
    Acquérir
    650 €
  • Acquérir: 300 €

    Brice Maré - Collage sur papier noir avec encadrement entre deux verres, 32.7X42.7cm, 2015
    Disponible
    300 €
  • Acquérir: 300 €

    Brice Maré - Collage sur papier noir avec encadrement entre deux verres, 32.7X42.7cm, 2015
    Vendue
    Acquérir
    300 €


Contact

Nous vous accompagnons dans votre démarche d'acquisition :

Appel Par téléphone au 06 01 07 29 42
Mail Par mail en cliquant ici
Formulaire En remplissant le formulaire de contact
Localisation Certaines œuvres sont visibles sur simple rendez-vous à Now coworking - 5ème étage du New Deal (Bâtiment Citroën) -  35 Rue de Marseille, 69007 Lyon (angle Rue de l'université)
-
Urbanity est actuellement exclusivement en ligne. Son siège se trouve néanmoins à Lyon. Vous souhaitez voir l'une des œuvres de notre collection, contactez-nous pour planifier une présentation à domicile.